Calais, face à la frontière

Couv Calais NietTextes & entretiens

Collectif

En librairie le 14 septembre 2017
256 pages / 10×17 cm
I
sbn : 9-791096-195053
7 euros

En détruisant la jungle de Calais à l’automne 2016, et en dispersant tous ses occupants aux quatre coins de la France, l’État a prétendu faire œuvre « humanitaire » ; en réalité, ce déplacement de population s’inscrit dans une continuité de gestion de la « question migratoire » dans le Calaisis, entre acharnement policier et paternalisme des associations…
Depuis une vingtaine d’années, du hangar de Sangatte au Centre de Rétention de Coquelles, de la constitution de la grande jungle de Calais à son « démantèlement », des milliers de personnes en exil se sont trouvées piégées face à la frontière, dernier obstacle avant le Royaume-Uni.
La parole est ici donnée aux personnes immédiatement concernées, personnes en exil ou militants solidaires, afin que d’autres voix se fassent entendre, pour éclairer l’action présente et future.

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

>> Fiche presse/libraires
>> Couverture en haute définition

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Avant-propos :

À partir de l’été 2015, les immigrant.e.s qui tentaient de parvenir en Europe ont soudain eu droit aux unes des journaux : les tentatives de franchir les frontières, leur fermeture, la suspension des accords de Schengen, les sordides quotas de « réfugiés » que les États tentaient de s’imposer mutuellement, les milliers de mort.e.s en mer…
L’attention s’est trouvée concentrée sur les principaux points de passage des  frontières, de la Grèce à Calais en passant par Vintimille ou la Hongrie. À lire les journaux, on eût pu croire qu’il s’agissait d’une catastrophe naturelle survenant soudainement et s’abattant sur une Europe incapable d’y « faire face ».
Pourtant, bien que quantitativement inédite, cette situation n’était pas nouvelle. À Calais, la mise en place d’une « jungle » à l’écart de la ville a rappelé à certains le centre de Sangatte, fermé douze ans plus tôt. La constitution de cette jungle, d’ailleurs,
n’a été encouragée que pour mieux la démanteler en octobre 2016. En trois jours,  plusieurs milliers de personnes ont été expulsées et dispersées, et la région de Calais quasi militarisée.
Pour comprendre comment on en était arrivé là, nous avons réalisé un premier entretien – publié sous forme de brochure. Puis nous nous sommes dit qu’il était fondamental de recueillir la parole des personnes en exil et des militant.e.s, de rappeler les enjeux liés à la frontière, de conserver et de transmettre cette histoire de Calais depuis une vingtaine d’années. Elle nous paraît trop importante pour être laissée aux journalistes, aux gouvernants ou aux associations humanitaires.
Nous avons alors décidé de mener d’autres entretiens. Au fil des rencontres et des discussions, une histoire de Calais cohérente et digne d’être rassemblée dans un livre a pris forme.
D’autres livres ont été publiés ces derniers mois autour de cette question. La plupart, pour nous, passent à côté de leur objet, soit en esthétisant l’horreur dans de coûteux ouvrages de photographies souvent accompagnées de commentaires lénifiants, soit en
adoptant un point de vue journalistique qui mystifie la réalité en prétendant à  l’objectivité. Nous ne revendiquons de notre côté aucune neutralité : au contraire, nous voulons mettre en question l’existence même des frontières et contribuer, à notre mesure, à la lutte contre l’exploitation et toute forme de domination.
Puisse ce petit livre servir aux luttes en cours et à venir.

Sommaire :

Le piège de la frontière

Des années 1990 à 2002 : l’échec de Sangatte
2002-2009 : de la fermeture de Sangatte à l’expulsion « Besson »
2009-2015 : des outils de solidarité à l’épreuve du réel
2015-2016 : la Grande Jungle

Entretiens croisés

De Sangatte à Jules-Ferry (2003-2015)
La Grande Jungle (2015-2016)
Et après ? (2016-…)

Textes choisis

Frontière, Nation, Déportation
Les CAO : mise à l’écart, mensonges et contrainte

L’immigration et la logique du capital

Tracts & documents, chronologie

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s