Milot l’incorrigible

milot_couv_2eme-edition
Parcours carcéral d’un jeune insoumis à la Belle Époque

Collectif l’Escapade

Ces quelques pages retracent en partie la vie d’Émile Delagrange. Né en 1884 dans le XXe arrondissement de Paris, Émile décéda vingt-six ans plus tard au bagne de Cayenne. Durant sa courte vie, Émile, que beaucoup appelaient Milot, fut qualifié tour à tour de fiston, voleur, gavroche, prisonnier, évadé, aminche, apache, cambrioleur, déporté, forçat, assassiné…

Milot n’est ni un célèbre révolutionnaire ni un théoricien du soulèvement et encore moins un grand cambrioleur.

Milot n’est ni un héros ni un martyr, juste un petit gars des faubourgs parmi d’autres ; le fruit d’une époque et d’une zone, pétri des idées qui les traversaient, réfractaire à l’autorité, animé d’un désir de vivre et d’un refus de se soumettre.

Paru le 8 décembre 2016 / 196 pages / 11,5×18,5 cm
Isbn : 9-791096-195039 / 8 euros (gratuit pour les prisonnier.e.s)

>> Fiche presse/libraires
>> Couverture en haute définition

>> Ils parlent du livre : Le Monde DiplomatiqueRadio Asso –  Convergences RévolutionnairesRhei – Passe-Muraille, journal du Génépi

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Poursuivre la lecture « Milot l’incorrigible »